متوسطة عرشوش الطاهر -بغاي-
مرحبا بكم في منتدى متوسطة عرشوش الطاهر *بغاي*
أخي الزائر ننتظر بشغف انضمامك إلينا لأن ذلك يشرفنا

متوسطة عرشوش الطاهر -بغاي-

منتدى تعليمي لمتوسطة بغاي
 
الرئيسيةاليوميةس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخولإذاعة القرآن الكريمFM khenchela

***يارب لا تدعنا نصاب بالغرور إذا نجحنا ، ولا نصاب باليأس إذا فشلنا ، بل ذكرنا دائما بأن الفشل هو التجارب التي تسبق النجاح

***نعتذر لأعضاء المنتدى بعض الروابط الخاصة بالتحميل لا تعمل وهذا راجع لمواقع التحميل المعطلة فمعذرة مرة أخرى***

مواضيع مماثلة
    بحـث
     
     

    نتائج البحث
     
    Rechercher بحث متقدم
    المواضيع الأخيرة
    » تمارين محلولة
    الخميس مارس 13, 2014 1:03 pm من طرف عبيرة

    » تمثال الكاهنة
    الخميس مارس 28, 2013 4:57 pm من طرف nounou.dz

    » صوررائعة
    الخميس مارس 28, 2013 4:52 pm من طرف nounou.dz

    » إختبار الثلاثي الثاني*عربية*+التصحيح
    الخميس ديسمبر 06, 2012 10:20 pm من طرف norsine

    »  معا من أجل بيئة نظيفة دائما....
    السبت نوفمبر 10, 2012 12:46 am من طرف mohamed.mh

    » بعض أعمال الرسام ايتيان دينييه
    السبت أكتوبر 20, 2012 12:38 am من طرف laid

    » الكاهنة 02
    الخميس أكتوبر 18, 2012 11:19 pm من طرف mohamed.mh

    » الرسام الجزائري محمد خدة
    الخميس أكتوبر 18, 2012 9:24 pm من طرف laid

    » رائد المنمنمات في الجزائر محمد راسم
    الخميس أكتوبر 18, 2012 9:22 pm من طرف laid

    ازرار التصفُّح
     البوابة
     الصفحة الرئيسية
     قائمة الاعضاء
     البيانات الشخصية
     س .و .ج
     ابحـث
    منتدى الفيزياء
    منتدى
    التبادل الاعلاني

    للإشهار على منتدى المتوسطة يرجى الإتصال بإدارة المنتدى عبر زر اتصل بنا في اسفل الصفحة


    شاطر | 
     

     le conte merveilleux -1partie

    استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
    كاتب الموضوعرسالة
    omar
    عضو مميز
    عضو مميز
    avatar

    عدد الرسائل : 47
    العمر : 39
    الموقع : aa
    النشاط : 0
    نقاط : 112
    تاريخ التسجيل : 04/03/2009

    مُساهمةموضوع: le conte merveilleux -1partie   الإثنين مارس 23, 2009 8:29 pm

    ]Le mot « merveilleux » vient du latin populaire miribilia, altération de mirabilia « choses étonnantes, admirables ».

    « Ce qui est inexplicable de façon naturelle ; le monde du surnaturel » (Le Petit Robert, 1993).

    « Ce qui s'éloigne du caractère ordinaire des choses ; ce qui paraît miraculeux, surnaturel » (Le Petit Larousse, 2001).

    Dans un récit merveilleux, l'histoire se déroule dans un passé indéterminé ; le merveilleux réside en grande partie dans la présence de personnages surnaturels et d'objets magiques. Le conte merveilleux est coupé du réel, le fabuleux ne s'y trouve ni expliqué, ni rationalisé.

    « On le pressent : le merveilleux n'est pas absurde ou insignifiant, il a sa raison d'être. Simplement, aucun déchiffrage, mythique ou structural, ne semble pouvoir le définir totalement. Le merveilleux reste une belle énigme, et c'est peut-être là son sens premier : donner à réfléchir, donner à rêver. » (A Preiss, Dictionnaire des littératures de langue française, Bordas, Paris, 1984).

    Dans la perspective classique, il y a incompatibilité entre le merveilleux et la prose. En effet, le merveilleux est réservé, du Moyen Age à la fin du XVIIIème aux épopées ou poésies versifiées. La littérature médiévale est imprégnée du merveilleux. C'est Perrault qui fut l'un des premiers à s'affranchir de cette règle en publiant ses contes même si certains sont encore en vers (Peau d'âne, Les Souhaits ridicules).

    Le merveilleux intervient dans les contes à différents niveaux : chez Perrault, il est l'apanage de certains êtres ou objets distincts du monde humain alors que chez les Grimm, les personnages sont beaucoup moins humains dans leurs comportements, ils participent du merveilleux par leur conduite étrange. [/font][/color]


    Quelques caractéristiques essentielles du conte : [/font][/color][/bLe conte fait partie de la grande famille du récit. Comme le souligne Jeanne Michel : « Le conte est tout d'abord une narration brève. (...) Mais la narration aussi courte soit-elle est rigoureusement construite ». D'un point de vue linguistique, c'est un type d'énoncé relatant des faits présentés comme " passés ", et marqué par l'effacement du sujet qui parle, l'emploi de la troisième personne, ainsi que celu les contes sont des « récits de voie orale, dont l'origine est vraisemblablement antérieure aux civilisations historiques et qui, d'une époque à l'autre, se manifestent parfois dans la littérature écrite sous forme d'adaptation » (Guide de littérature pour la jeunesse, Flammarion, 1975).

    Le conte se situe dans l'intemporel. Alors que la majorité des récits se situent dans un passé daté, le conte appartient à un passé indéterminé, et en général lointain. Les contes commencent en effet par des expressions telles que " Il était une fois... ", " Il y a bien longtemps... ", ou encore " En ce temps-là... ".

    Le conte se situe dans un monde sans cadres géographiques précis. En général, les faits se situent soit dans des paysages typiques tels que la forêt, la montagne, la savane etc..., soit dans un lieu de fantaisie (la ferme de Delphine et Marinette, des Contes du chat perché).

    [b][color=#ff9900][font='Comic Sans MS']Différence avec le fantastique [/][/color][/b]

    [color=#006699][font='Verdana']Contrairement au fantastique, le merveilleux n'entretient pas d'ambiguïté entre ce qui existe réellement et ce qui paraît surnaturel. Le merveilleux ne nécessite aucune justification et se donne pour tel.[/font][/color]

    Roger Caillois, dans Images, images..., distingue soigneusement féerie et fantastique : « Dans chaque cas, il y a surnaturel et merveilleux. Mais les prodiges ne sont pas identiques, ni les miracles interchangeables » ; alors que le fantastique « manifeste un scandale, une déchirure, une irruption insolite, presque insupportable dans le monde réel, le féerique est un univers merveilleux qui s'ajoute au monde réel sans lui porter atteinte ni en détruire la cohérence » . Les définitions des deux genres sont donc en fait opposées. Le fantastique ne peut inquiéter que dans un monde moderne réglé par la science ; le merveilleux relève d'un état de civilisation très ancien où rien encore n'est expliqué. Le fantastique installe un climat de peur, d'épouvante dans un monde le plus réaliste possible, alors que le merveilleux sous-tend une histoire heureuse dont on sait d'emblée qu'elle est fictive. Le merveilleux ne cherche pas à rationaliser le surnaturel, à l'expliquer. En revanche, dans le fantastique, le lecteur ne doit pas se sentir d'emblée dans le surnaturel, il doit douter. Le fantastique a atteint son but lorsqu'il provoque un sentiment de malaise chez le lecteur qui découvre un monde inquiétant à mi-chemin entre le monde réel et l'autre monde. Jean Baptiste
    الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
    معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
     
    le conte merveilleux -1partie
    استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
    صفحة 1 من اصل 1
     مواضيع مماثلة
    -
    » theme islamique merveilleux

    صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
    متوسطة عرشوش الطاهر -بغاي- :: منتدى الأولى متوسط :: المواد الأدبية-
    انتقل الى: